Taillade élue par la seule majorité de l’Agglo

La première vice-présidence de l’Agglo de Béziers reste donc à Valras. Florence Taillade remplace feu Guy Combes (disparu le 1er août dernier) suite au vote de ses pairs qui s’est déroulé le 11 octobre… à Valras, au Palais de la Mer. Mais tout ne s’est pas déroulé sans heurt, le conseil a même eu droit à un « Ménard Show ».

Tout avait commencé par un instant de recueillement en l’hommage de Guy Combes, tout s’est poursuivi dans le registre habituel des récriminations ménardiennes « à la Calimero ».
Après avoir annoncé le début de l’élection de la 1ère vice-présidence, Frédéric Lacas, président, a accepté la requête du maire de Béziers, Robert Ménard, de suspendre la séance.
L’incompréhension était palpable pour la majorité des participants.
Et alors qu’on pensait que le maire de Béziers allait présenter son adjointe à la culture (et 12e vice-présidente à l’Agglo), Elisabeth Pissarro… il n’en fut rien.
Pourquoi y a-t-il renoncer? Le mystère reste entier.
Ce que tous les conseillers communautaires émanant de la majorité municipale de Béziers ont décidé, c’est de s’abstenir en masse sur le vote.
Du coup, Florence Taillade a été élu par 29 voix contre 26 abstentions.
Dans la coulisse, plus que la 1ère vice-présidence dont il n’a semblé uniquement s’intéresser que pour mettre du désordre au bordel, c’est la présidence de l’office de tourisme que Robert Ménard souhaite voir passer sous le giron de Béziers.
Alors, pour bien préparer le terrain, Ménard a une fois de plus surjoué, à coup d’insultes indignes sur son président: « T’es un menteur, un faux cul, tu m’avais promis la première vice-présidence. » Ce n’est pas la vice-présidence qui était dans sa ligne de mire, il en a cure, ce serait, on le répète, l’office de tourisme… et là, vu comme c’est parti, la bataille pourrait bien reprendre.
PEA

 

 

Retour