LES COPAINS DES MÉNARD UN PEU « TRAÎTRES À LA NATION », NON?

ON CHOISIT SES AMIS, ON NE CHOISIT PAS SA FAMILLE. SI LE MAIRE ET LA DÉPUTÉE AVAIENT OPTÉ POUR LA FRANCE LORS DE LA FINALE DE LA COUPE DU MONDE, LEURS PROCHES DANS L’IDÉOLOGIE AVAIENT PRÉFÉRÉ LA CROATIE. ÇA RAPPELLE DES HEURES SOMBRES…

PAS FOUS LES MÉNARD… Alors que tous leurs « copains », qu’ils soient Français ou issus d’autres pays, appelaient à soutenir la Croatie lors de la finale de la Coupe du Monde contre la France, le 15 juillet, eux ont préféré rester en retrait. Très, très en retrait. Ils ont même clairement pris leurs distances. Lui, Robert Ménard, en tweetant à l’issue de la confrontation sacrant les Bleus du sélectionneur, Didier Deschamps: « Un titre unique au monde. Impossible n’est pas Français ! ». Elle, Emmanuelle Duverger-Ménard (dont le compte aurait été piraté le 13 juillet) : « Absolument merveilleux. Les #Bleus sur le toit du monde ». Étonnant, non ? un peu… Surtout quand on lit tout ce qu’a écrit la fachosphère dont est proche le duo Ménard. Elle s’en est donnée à coeur joie, avant et après la finale. Rivarol en premier : « Dimanche entre l’équipe Black-Black-Black et l’équipe croate Blanche-Blanche-Blanche d’un pays historiquement catholique et ayant été l’allié des puissances de l’Axe pendant la guerre, mon choix de cœur et de raison est fait. C’est le même qu’aurait fait un défunt chancelier. » Riposte Laïque, par la plume de Gérard Brazon, n’était pas en reste : « Les Croates sont des Croates pur jus ! Ils se sont battus pour être là ! Ils sont proches de mes idées puisqu’ils estiment ne pas avoir besoin de mercenaires étrangers. Si j’étais Africain, je soutiendrais la seule équipe africaine qui reste ! [Ndlr: la France]. Je suis Européen, et je défends la seule équipe européenne qui reste ! Dimanche prochain, comme pour tous les matchs passés, je regarderai un film sur Nexity, et j’espère ardemment que les Croates, mes frères de cœur en Europe gagneront ! ». Et chez le théoricien du « Grand remplacement », Renaud Camus – à qui Ménard avait pensé un moment confier l’écriture d’un livre sur l’histoire de Béziers – on ne disait pas autre chose, par sous-entendus, bien évidemment, avant le match : « Pauvres Africains, ils détestaient déjà les Français, les Anglais, les Belges, les Allemands, et du jour au lendemain il leur faut détester les Croates, dont ils n’avaient jamais entendu parler » ; « N’oubliez pas de mettre une cravate, si vous regardez le match cette après-midi » [allusion à l’écharpe blanche que portait le régiment « Royal Cravates », composé de hussards croates, Ndlr]. Pendant la confrontation, juste après l’ouverture du score de la France par un joueur de la Croatie : « Ah, vous voyez bien que les Croates représentent l’Europe ! Ils marquent contre leur camp » Et après : « L’Occupant est très amusé par le pataquès : pendant une heure ou deux les Français dans leur hébétude ont cru que c‘étaient eux qui avaient gagné. Non c’est la davocratie et le remplacisme global, remplacistes et remplaçants mêlés ». Tout ces commentaires étaient au diapason du déferlement de haines racistes enregistrées chez les voisins européens, que cite souvent Robert Ménard en exemple. En Italie et en Pologne notamment… Qu’écrire sur le leader de l’extrême droite italienne, par ailleurs ministre de l’intérieur – que le premier magistrat biterrois adore – Matteo Salvini, qui est allé à Moscou assister au match des Bleus pour « porter la poisse à la France », selon ses propres termes ? Qu’il est mauvais joueur ? Difficile d’indiquer autre chose quand on voit qu’à l’issue du match, il poste sur Twiter un article saluant la victoire de l’équipe italienne masculine d’athlétisme, avec un mot pour les Français : « Les voilà les vrais champions ! Et puis le vin italien est meilleur que le vin français, pareil pour le cinéma et la musique, et la Sardaigne est bien plus belle que la Corse ». Sympa…

La députée dénonce la Licra qui dérape sur la Croatie, pas ses « amis »qui vomissent sur la France…

Toutes ces interventions qu’elles viennent de l’intérieur (traîtres !) ou de l’extérieur, rappellent sincèrement des heures sombres, très sombres. Celles où certains affirmaient que la « race aryenne » était supérieure aux autres.

En tout cas, chez les Ménard – comme chez les Le Pen d’ailleurs – on avait choisi de ne pas rentrer dans ce jeu. On l’a vu, le pre mier magistrat et la députée ont salué la victoire, le premier relayant à l’envi des images de la Madeleine pleine à craquer (voir ci-dessous). Mais ils n’ont pas pu s’empêcher de mettre en exergue quelques faits divers regrettables dans la foulée. En retweetant par exemple un article de Valeurs Actuelles, « Poitiers : tabassés pour avoir répondu « vive la France » à ceux qui disaient « vive l’Algérie » » (Robert), un autre du HuffPost « La vitesse du bus des Bleus sur les Champs Élysées a déçu de nombreux supporters » (Emmanuelle). Finalement, c’est la parlementaire biterroise, visiblement mal-à-l’aise dans cette posture, qui a « craqué » la première en postant un article du Parisien nommé « Malaise à la Licra après des propos sur l’équipe croate « dramatiquement uniforme » ». Il est clair qu’en postant un message dimanche sur Facebook, où la Licra louait une équipe de France « multicolore, multi-ethnique » face à une sélection croate « dramatiquement uniforme », en commentant le tout de la sorte, « Quand on connaît le passé historique de la Croatie, rien de surprenant ! », en n’hésitant pas, en plus, à fustiger un pays « adhérant en une époque funeste au culte du plus fort » jouant un football « riche que de lui-même », l’association internationale luttant contre le racisme et l’antisémitisme en France a sérieusement déconné. Et on ne peut s’empêcher de penser (on a l’esprit mal tourné à la Pieuvre, tout le monde le sait) qu’Emmanuelle Duverger-Ménard s’est fait un petit plaisir de le signaler. C’est vrai que fustiger la Licra qui dérape sur la Croatie, c’est largement plus savoureux que dénoncer tous les « amis » qui vomissent sur la France et appellent à soutenir l’adversaire, n’est-ce pas, madame la députée? PEA

 

 

 

Retour