ÇA Y EST ! ON CHANGE LA PELOUSE

ÇA Y EST !
ON CHANGE LA PELOUSE

QUAND, À LA PIEUVRE, ON A ÉVOQUÉ (dans le n°115) qu’ils allaient, du côté de la mairie, faire du rafistolage pour la pelouse du stade de la Méditerranée, on a évidemment pensé que cela ne tiendrait pas la route… mais bon, comme on n’était pas spécialiste dans le jardinage, on a préféré adopter la politique du « wait and see ». Mais, au final, …on n’avait pas tout à fait tort. Il va être changé, le gazon du théâtre des exploits sportifs biterrois… C’est en tout cas ce qu’a communiqué la municipalité biterroise, juste après un rappel des faits – « Suite aux différentes maladies (champignons) qui ont sérieusement affecté la pelouse du Stade de la Méditerranée cet été, les services de la Ville de Béziers ont travaillé d’arrache-pied à la remise en état du terrain et sont parvenus à un résultat plus que satisfaisant » – elle explique que « malgré les efforts conjoints des services des équipements sportifs et des espaces verts, l’état de la pelouse, encore fragile, ne répond pas aux standards et exigences des ligues professionnelles de football et de rugby (LFP et LNR) » et qu’afin « d’éviter à l’ASBH et à l’ASB Foot d’être pénalisées », elle a décidé « de procéder au remplacement en urgence du gazon du Stade de la Méditerranée ». Le modus operandi est le suivant : « Dans les semaines à venir, le terrain actuel sera décaissé pour procéder au placage d’une pelouse temporaire. Une mesure exceptionnelle qui permettra à nos clubs professionnels de jouer dans les meilleures conditions jusqu’à la fin de leur saison respective à domicile, en attendant un éventuel remplacement définitif de la pelouse l’été prochain… » On pourrait simplement noter qu’on a perdu un peu de temps dans cette histoire, qu’on aurait pu anticiper cette issue, que cacher la poussière sous le tapis allait bien finir par se remarquer… mais bon, comme la mairie a rendu hommage à la Pieuvre (voir page 4), on se gardera bien de formuler un commentaire désobligeant… Même si on le pense (très) fort. PEA

Retour