« CHOISIR SAUVIAN »… FILIALE DE LA MAISON MÉNARD?

MUNICIPALES. LA TOILE TISSÉE PAR ROBERT MÉNARD, QUI SEMBLE S’INTÉRESSER PLUS AUX COMMUNES VOISINES QU’À SA VILLE CENTRE, DANS L’AGGLO COMMENCE PAR LA COMMUNE DE BERNARD AURIOL, UN DE SES PLUS « VIRILS » OPPOSANTS. 

CHOISIR BÉZIERS, C’ÉTAIT LE le nom de la liste conduite par Robert Ménard pour les élections municipales, en 2014. « Choisir la France », c’était le slogan de campagne de Marine Le Pen pour le 2e tour de l’élection présidentielle. « Choisir le Biterrois »? C’est la nouvelle appellation des « Patriotes du Biterrois » créée pour élargir l’effet Ménard à l’agglomération et à la circonscription.

Déjà leur présidente (qui ne l’est plus), Sabine Gely expliquait à l’époque que les « Patriotes » n’étaient pas un parti politique mais «qu’ils feraient tout pour présenter et préparer des candidats dans toutes les communes de la circonscription et des agglomérations environnantes afin d’élargir le courant qui a porté Robert Ménard à la tête de la Ville de Béziers.» L’objectif? «L’émergence de listes de rassemblement locales non étiquetées FN élargies, soutenues et renforcées par les patriotes du Biterrois.» Une première déclinaison locale vient de voir le jour avec Choisir Sauvian tout juste déclarée en association à la Sous-Préfecture.L’objet en est on ne peut plus « bateau »: «La défense de l’intérêt général des Sauviannaises et des Sauviannais dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la Ville de Sauvian.» Mais au-delà de cette définition bien innocente les choses se précisent… un peu plus loin. «Choisir Sauvian a pour but de créer l’émergence d’une politique locale centrée sur l’intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l’esprit et le projet incarné par Choisir Sauvian lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée.»

Son président en est… Jacques Nain, le suppléant d’Emmanuelle Duverger qui, délaissant la politique valrassienne où il n’avait guère eu de chances, tente le pari de Sauvian où il réside. La Pieuvre du Midi l’avait d’ailleurs déjà annoncé à ses lecteurs. Marine Le Pen avait dépassé les 55% au second tour de la présidentielle dans la commune et Emmanuelle Ménard (avec Jacques Nain) avait obtenu un peu plus de 52% aux législatives. Voilà de quoi faire naître des vocations chez les « ex Patriotes ». Quant à l’activité de « Choisir Sauvian », elle se limite à relayer les communiqués de la Ménard family.

Ainsi se tisse progressivement la « toile » de Ménard sur l’agglomération et la circonscription. On parle aussi de Didier Bresson, ancien élu de la municipalité Couderc éconduit lors du dernier mandat de l’ex sénateur maire et devenu adjoint de Robert Ménard à l’urbanisme pour succéder à Gérard Gauthier à Cers. À Corneilhan… les choses semblent aussi se mettre en place autour de l’ancienne liste « Corneilhan d’abord » conduite par Élisabeth Raspini et surtout Jean-François Gelly. À Valras-Plage, Henri Bec ne semble plus assuré du soutien de Robert Ménard qui pourrait accorder sa préférence à la dynastie Villeneuve. Un temps annoncé à Villeneuve-les-Béziers, le conseiller départemental pourrait finalement s’accrocher à Valras…La Pieuvre fera le point prochainement pour l’ensemble des communes de l’agglomération de la préparation des municipales… prévues dans deux ans.Mais d’ores et déjà on voit bien qu’au-delà de Béziers, l’intérêt manifesté par la Ménard family pour les communes semble confirmer que la conquête de l’Agglo est bien en ligne de mire. ASTA

 

 

 


 

Retour