Pieuvre 152 couv web

AU CŒUR DES COMMUNES

SAUVIAN. ON EST, PEU OU PROU, À UN AN DU GRAND PLONGEON DANS LA COMMUNE DE BERNARD AURIOL

 

Piscine Sauvian

LE CHANTIER DE LA « PISCINE DU SUD » en cours de réalisation à Sauvian par l’Agglo se déroule pour l’instant selon le calendrier prévu. En savoir +, …

CHARITÉ BUSINESS

TRAFIC DE RENDEZ-VOUS
ET RACKET DES ÉTRANGERS

IL Y A QUELQUES JOURS, LA PRÉFECTURE DE L’HÉRAULT a publié un communiqué à la tonalité inhabituelle. Elle y dénonçait l’action d’individus peu scrupuleux agissant sur internet et se livrant à un véritable trafic au détriment de ressortissants étrangers.

De quoi s’agit-il exactement ?

En savoir +, …

À VILLENEUVE, LA CAMPAGNE

INCROYABLE. UN COUP DE THÉÂTRE S’EST DÉROULÉ LE 25 MARS DERNIER LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE. L’ÉLU

LE MYSTÈRE DU « DESSOUS DE TABLE » NOTIFIÉ
DANS UN MAIL

LE LUNDI 25 MARS DERNIER, EN PLEIN CONSEIL MUNICIPAL DE VILLENEUVE-LES-BÉZIERS, présidé comme depuis 11 ans par Jean-Paul Galonnier, le conseiller municipal d’opposition (et conseiller communautaire) Jean-Pierre Marc a pris la parole pour rendre un mail public. Le message électronique – évoquant la vente des murs du Grand café appartenant à la mairie – accuse nommément l’adjointe municipale Ariane Soto (qui l’aurait signé). On peut y lire : « Prix de vente, 350 000€ et entre parenthèses 50 000€ de dessous de table ». Il date du 2 novembre 2009 et fait donc son apparition près de dix ans après les faits. Pourquoi ? comment ? Le mystère est entier.

Une affaire « vieille » de dix ans… En savoir +, …

À VILLENEUVE, LA CAMPAGNE

Dessous de table à Villeneuve

LA MAIRIE AGATHOISE ACHÈTE UN CLUB LIBERTIN

Tourisme échangiste à Agde INCONGRU. EST-CE BIEN CATHOLIQUE, UN PAIEMENT PAREIL CHIFFRÉ À 60 000 EUROS ? LA QUESTION PEUT SE POSER.

ELLE Y A MIS LE PRIX, LA MAIRIE DE GILLES D’ETTORE, POUR récupérer un club libertin nommé le « Quai des Anges ». Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas pour prendre en charge les destinées de l’établissement…

C’est le site d’information, Hérault Tribune, qui livre l’information d’une délibération un peu inhabituelle que les élus de la ville d’Agde ont eu à examiner lors du dernier conseil municipal. En effet, il est question non seulement de l’achat d’un fond de commerce, ce qui « n’est pas monnaie courante pour une commune » mais, là où cela devient cocasse, c’est qu’il s’agit de celui d’un club libertin, en l’espèce « Le quai des Anges » qui se trouve au pied de la cathédrale Saint-Etienne de la cité. En savoir +, …

VARIÉTÉS : ROBERT MÉNARD PATRON DE MUSIC-HALL ?

OFFICIEL. LA MAJORITÉ INVITERA CE LUNDI 8 AVRIL LE CONSEIL MUNICIPAL À VALIDER L’ACHAT DU THÉÂTRE DE LA RUE VICTOR-HUGO.

LE CONSEIL MUNICIPAL, AU COURS DE SA PROCHAINE séance, ce lundi 8 avril, devrait voter l’achat par la Ville du Théâtre des Variétés, comme la Pieuvre (n°137) l’avait révélé. La salle (les trois salles disait-on même au siècle dernier quand elle accueillait des cinémas) de la rue Victor-Hugo aura connu depuis sa construction en 1904 sur l’emplacement de l’ancien Alcazar une histoire mouvementée, des années de gloire à l’époque de la fabuleuse richesse viticole de Béziers, au lent déclin du spectacle vivant, de l’économie biterroise et du Centre-Ville pour devenir la « Belle endormie » du bas des Allées.

Œuvre de l’architecte Paul Harant (tout comme la Vieille Poste démolie à la fin de la municipalité de Raymond Couderc), le théâtre des Variétés a d’abord été conçu pour l’art lyrique, opéras, opérettes, qu’on n’appelait pas encore les comédies musicales… Puis la salle de la rue Victor-Hugo devint une sorte de music-hall où se produisaient artistes en tous genres, cirques, magiciens, acrobates et jongleurs, chanteurs et musiciens, chansonniers, artistes de « variété », et même animaux sauvages, tableaux vivants… En savoir +, …

VARIÉTÉS : ROBERT MÉNARD PATRON DE MUSIC-HALL ?

Têàthre des Variétoches