Pieuvre 110 Couv WEB

SUR LES TERRASSES, ROBERT MÉNARD A DIT… ET A MENTI?

PAS DE PAROLE. LES COMMERÇANTS ONT RENDEZ-VOUS CE 22 JUIN EN MAIRIE.

ROBERT MÉNARD EST-IL UN HOMME DE PAROLE? Il est possible d’en douter quand on sait ce qui est en train de se tramer sur le bas des Allées. Pour bien comprendre, il faut se replonger à l’automne dernier, au sein d’une réunion organisée dans la salle du conseil municipal et dévolue à apaiser la colère des commerçants qui devaient faire face aux nombreux travaux dans le cœur de la cité, où Robert Ménard jouait les pompiers de service pour éteindre tous les incendies naissants. Toujours bien informée, la Pieuvre du Midi s’est procurée l’enregistrement de cette rencontre*. Qu’elle ne fut pas sa surprise d’entendre que suite à la question sur le devenir des terrasses des restaurants et snacks du bas de la promenade qui lui fut posée -« On nous a dit que l’année prochaine, on n’en aurait plus (…) je voulais savoir: est-ce qu’après les travaux, on aura les terrasses ou pas? »- la réponse du maire: « Il y aura toujours les terrasses sur le bas des Allées… Je ne vois pas pourquoi… Non vraiment, il n’y a pas de souci, rien ne change. Simplement, cela va être plus beau… » Les commerçants pouvaient être rassurés, la rumeur qui disait que l’arrivée de la grande roue allait coïncider avec la fin des repas dehors était infondée. Sauf qu’il semblerait que les promesses de Robert Ménard n’engagent que ceux qui les écoutent… Les terrasses vont bien être éradiquées. À mots couverts, deux adjoints au maire, au commerce, le très sympathique Benoît D’Abbadie et, aux marchés publics, le plus antipathique Luc Zénon (qui n’a pas hésité à menacer malicieusement la Pieuvre du Midi de fermeture, bien qu’elle n’ait pas de terrasse), ont confirmé cette information le 18 juin. D’Abbadie devrait le signifier aux commerçants ce vendredi 22 juin dans la matinée.  En savoir +, …

BAYSSAN, CE N’EST PAS DU CINÉMA !

COUP DE PROJECTEUR. ENTRE BILAN, PROJECTION ET PRÉSENTATION, LE DÉPARTEMENT SOIGNE SON DOMAINE.

AU COURS DE LA SESSION DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL À MONTPELLIER du 25 juin, Kléber Mesquida a fait le point sur les aménagements en cours et à venir au domaine de Bayssan… En savoir +, …

JEAN-MARIE LE PEN ARRIVE EN SOUTIEN DES BRIGANDES

LA SURPRISE DU CHEF. IL NE MANQUAIT QUE LE MENHIR AU CASTING DE LA SALVETAT-SUR-AGOUT.

TIENS? IL MANQUAIT AU CASTING, LUI… C’est plus la surprise qui dicte cette phrase-là qu’une véritable carence dans le décor. Dans l’affaire des Brigandes à la Salvetat-sur-Agoût, un menhir vient de faire son apparition, en la personne de l’emblématique ex-président du FN, Jean-Marie Le Pen, comme l’a révélé France 3 Occitanie, le 16 juin dernier. Pour être honnête, c’est en fait les Brigandes qui sont à l’origine de cette arrivée. En savoir +, …

MAI 68: NAUFRAGE AUX FRANCISCAINS

ÉNORME GACHIS. DÉCIDÉMENT, LE CINQUANTENAIRE DES ÉVÉNEMENTS A ÉTÉ « EXTRÊMEMENT » MAL CÉLÉBRÉ À BÉZIERS.

ROBERT MÉNARD SE LIVRE avec le cinquantenaire de Mai 68 à une nouvelle opération de révisionnisme comme naguère, aux débuts de son mandat avec l’Algérie française. Il y eut d’abord l’hallucinant hommage à Jan Palach héros de la liberté qui s’immola par le feu en janvier 69 pour protester contre l’invasion soviétique qui mit fin au Printemps de Prague. Hallucinant, car en inaugurant au Champ de Mars, face à la statue de Jean-Moulin le buste que la ville consacrait désormais au jeune martyr de la liberté tchécoslovaque, le maire de Béziers en fit «le vrai rebelle de Mai 68» (voir la Pieuvre du Midi n°103). En savoir +, …

ET AU FINAL, LE MAIRE A CEDE …

 DECRYPTAGE: LE BEL ENFUMAGE… PUIS L’ABDICATION

UN JEU de dupes. Le maire de Béziers ne cesse de se foutre ouvertement de la gueule des commerçants du bas des Allées en leur offrant des solutions incroyables et en essayant de leur faire croire qu’il ne fait ça que pour les aider. Mais qui peut le croire? Qui peut boire ses paroles? Qui peut penser que c’est comme ça qu’il se débarrassera d’un problème devenu médiatique? Car, malgré ce qu’il ose prétendre, il a hérité d’un beau bâton m… bien médiatique. Et il semble détester cette situation. Ce n’est pas par un tour de passe-passe qu’il va s’en sortir. Après la solution « trash », l’éradication, il a choisi l’entre-deux, le déplacement, à défaut du « grand remplacement ». Il y avait dans cet acte une politique de boutiquier, de petit épicier, pas de visionnaire. Et puis, au bout du bout il a finalement lâché… En savoir +, …

Ménard relance l’histoire de la piscine de Sauvian…

BERNARD AURIOL: « LE MAIRE DE BÉZIERS AIME PARLER POUR NE RIEN DIRE… »

LE MAIRE DE SAUVIAN, Bernard Auriol, le plus grand opposant des opposants au maire de Béziers à l’Agglo, en première ligne sur le projet, donne son éclairage sur la situation… En savoir +, …

Ménard relance l’histoire de la piscine de Sauvian…

UNE PISCINE… À VAGUES

JEUDI 14 JUIN, LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE de l’Agglo Béziers-Méditerranée se tenait à Bassan, avec pas moins de quatre vingts dossiers à l’ordre du jour et malgré cet agenda chargé, la séance semblait bien partie pour se dérouler sans accroc. Les exposés se succédaient présentés par les vice-présidents et, à chaque fois, le président, Frédéric Lacas, concluait par sa formule rituelle: «Pas d’opposition? Pas d’abstention? Adopté à l’unanimité.» Mais la présentation de Jean-Paul Galonnier, en charge des équipements sportifs et aquatiques, du compte-rendu pour l’année 2017 par Viaterra (l’ex-Sebli) de sa mission pour la construction de la piscine du Sud allait soudain voir la séance s’animer sans que la majorité des élus présents, pas plus que les fonctionnaires de l’Agglo et le public qui assistaient au conseil n’en comprennent la raison. En savoir +, …